Nos forêts, nos communautés, notre futur

L'essence (espèce d'arbre) du noyer cendrée (Juglans cinerea) (sur liste de la LEP comme espèce menacée) est en train de mourir au Nouveau-Brunswick à cause du chancre du noyer cendré (CNC). L'arbre est important écologiquement et culturellement pour le gens du Nouveau-Brunswick et il pourrait être perdu durant les 10 à 20 prochaines années si la maladie continue à se répandre.

Bien que de la recherche soit effectuée, le nombre et la distribution des noyers cendrés sont en déclin (le chancre est en train de tuer des arbres individuels et des peuplements entiers). La crainte en ce moment, c'est que même si la recherche fournit des connaissances précieuses, il se peut qu'il soit trop tard pour sauver cette espèce au Nouveau-Brunswick. Afin d'améliorer les chances de sauver cette espèce, trois approches sont utilisées : caractérisation génétique, archivage d'arbres dans un endroit où il n'y pas de chancre (CNC) et augmenter le nombre et la distribution des arbres au Nouveau-Brunswick.

Grâce à un partenariat entre la FMF, le SCF, l'Université Notre-Dame et la province du Nouveau-Brunswick, la génétique des populations à travers le sud du N.-B. a été cartographiée. À l'automne de 2014, les noix du noyer cendré furent recueillies de ces populations ; elles furent archivées au SCF et, durant l'été 2015, elles seront cultivées. Les semis seront ensuite envoyés en C.-B. et en Ohio pour y être plantés ; ils vont agir comme archive pour cette essence et, au cas où les populations seraient anéanties, ils seront utilisés à l'avenir pour repeupler les peuplements du Nouveau-Brunswick.

Appui financier fournit par :

Nouvelles

© La Forêt Modèle De Fundy    Confidentialité    1-506-432-7575    [email protected]